L’Ocre, une couleur aux multiples facettes !

Sentier des ocres_3

Il y a quelque temps, j’ai publié un article de blog sur la couleur, ce qu’elle est, ses symboliques et son utilisation sur le web.

Aujourd’hui, j’aimerais que l’on s’intéresse à une couleur en particulier. Il s’agit de l’ocre. En fait pour être exacte, l’ocre n’est pas une seule couleur, mais une multitude de couleurs allant du jaune à l’ombre calcinée en passant par la « terre de sienne ».

nuancier Ocre

Les origines de l'Ocre

Ocre jaune
composition ocre
Crédit Lubéron Nature

1. Composition

L’ocre est à la base une infime composante des sables ocreux (environ 10 %). L’ocre lui-même se compose d’argile à 80 %, de quartz à hauteur de 18 % et d’hydroxyde de fer pour les 2 % restants.

2. formation

Sa formation remonte à environ 110 millions d’années. À cette époque la région du Roussillon (Vaucluse), était recouvert pour une mer peu profonde, au fond de laquelle on pouvait trouver du quartz (en petite quantité), du mica, des sables contenant des éléments de la faune marine tels les huitres, les moules ou encore les oursins. Le mélange de ces minerais et des composants organiques va donner naissance à la glauconie, une argile verte qui contient notamment des ions ferreux.

À l’aire du crétacé, Les mouvements tectoniques font surgir un nouveau continent entre les régions Maures et Cévennes, repoussant la mer alpine vers l’est. Cette nouvelle terre développe un climat tropical qui expose les sols glauconieux aux rayonnements du soleil. Ce nouvel état de fait entraine la formation de la Kaolinite, une argile riche en aluminium et silicium, ainsi que la goethite, un hydroxyde formé à partir du fer libéré par la glauconie. La goethite est à l’origine de la couleur jaune de l’ocre.

L’ocre est donc un pigment minéral contenant à la fois quelques cristaux de kaolinite et de goethite qui cimentent les grains de quartz.

3. Création des autres couleurs

L’ocre jaune se rencontre en abondance. Ce qui n’est pas le cas de l’ocre rouge, dont l’apparition dépend de la présence de bauxite, un minerai d’aluminium composé lui aussi de fer. Son apparition naturelle se fait par une exposition prolongée sur des centaines d’années de la goethite aux rayonnements du soleil, ou de manière artificielle en calcinant l’ocre jaune, ce qui favorise la formation de limonite (donne sa couleur brune à l’ocre) et d’hématite pour la couleur rouge.

Suivant la couleur que l’on souhaite obtenir, on va plus ou moins chauffer l’ocre jaune à hauteur de :
_ 300° C pour l’orange
_ 950° C pour le rouge
_ 1250° C pour le violet…

Sentier des ocres

Extraction

L’usine Mathieu à Roussillon dans le Vaucluse, est un des lieux les plus productifs d’ocre. Son activité commencée en 1921  cesse en 1963. Elle ne produisait pas moins de 1000 tonnes d’ocre par an à destination du monde entier.

L’ocre était récupéré dans des carrières telles le sentier des Ocres, à l’aide de pioche (la roche étant dure, chaque « mineurs » usaient 8 pioches par jours !), puis il fallait séparer le sable de l’ocre, pour se faire, le matériau était lavé à grandes eaux. Tout un système de gouttières et d’écoulements, guidait l’eau chargée d’argile ocreux  jusqu’à des bassins de décantations. Une fois l’eau évaporée (ce qui prenait plusieurs mois), l’argile était découpée en cubes puis séchée à l’air libre, pour ne récupérer que l’ocre.

Utilisations

ocre international

L’ocre est utilisé comme pigment pour les peintures à l’huile, acrylique ou encore la tempera, mais également pour les revêtements muraux, et ce encore aujourd’hui…
Il fut également utilisé comme épaississant  pour le caoutchouc (d’où la couleur orangée) et en Égypte, dans le domaine médicale pour ses vertus apaisantes et cicatrisantes.

Symbolique

De par son côté brute, il est associé au rustique, à l’ancien, à l’authenticité. Cependant, s’agissant d’un composant argileux, l’ocre représente aussi la douceur, le réconfort. Élément naturel présent depuis des millénaires sur Terre, il offre un côté rassurant. Dans certaines croyances, il représente la terre mère. Pour d’autres cultures, il est la couleur des rites initiatiques. Enfin ses teintes lui donnent un côté chaleureux et convie au voyage.

Dans votre communication, vous pouvez utiliser l’ocre pour tous les domaines ayant un rapport avec la nature, la terre, le retour aux sources. On peut aussi l’associé au bien-être et au voyage.
Attention à l’utiliser par simonie et bon escient. Il se marie bien avec le vert, le blanc et le noir.
Les ocres clairs peuvent être associés aux bleus (turquoise, azur…).
Du fait de sa forte présence, n’en faites pas votre couleur principale, mais une des deux complémentaires de votre trilogie de couleurs. Dans le cas contraire, cela risque de devenir étouffant.

Voici quelques exemples de flyers et logo utilisant ces codes couleurs.

flyer voyage

Je suis Jessica LANGE, graphiste, illustratrice et web designer. Je suis à votre disposition pour discuter de votre projet !

le sentiers des ocres_4