La carte de visite : un élément indispensable.

Élément indispensable de la panoplie du « bon communicant », la carte de visite est le prolongement de votre identité visuelle.
Mais aujourd’hui, à l’heure où les contacts humains doivent être fortement limités pour des raisons sanitaires, qu’en est-il de son utilité dans un proche avenir ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, revenons aux origines de la carte de visite : d’où vient-elle? A quoi servait-elle?

Naissance en Chine

La carte de visite fait sa première apparition en Chine, au XVᵉ siècle.

À l’époque c’est ce que l’on pourrait appeler des cartes d’affaire (business Card en anglais). Elles permettaient aux hommes d’affaire fortunés de se rencontrer, triant parmi les cartes collectées auprès de potentiels visiteurs, celui qu’ils allaient rencontrer.

Et aujourd’hui, il existe encore tout un rituel autour de la carte de visite : son utilisation est très codifiée, et ne dois pas être prise à la légère.

L'arrivée en Europe

Ce type de carte se généralise en Europe avec le développement de l’imprimerie. D’abord utilisées par les marchands sous la dénomination « carte d’adresse », elle se développe au sein de la noblesse et de l’aristocratie sous le nom de carte de visite (dite aussi carte d’appel ou de compliment).  Richement décorée, elle ne portait souvent que le nom de la personne. Elle avait un but et une utilisation très précise : un visiteur qui vous laisse sa carte de visite vous exprime son appréciation (pour une soirée, un diner, une discussion) ; il peut également s’en servir pour prendre des nouvelles ou encore offrir ses vœux…

En cas d’absence du destinataire, la carte était déposée sur un plateau d’argent. Le nombre de cartes de visite dans le plateau a son importance et montre la qualité de la notoriété de l’hôte. L’ordre dans lequel sont présentées les cartes de visites n’est pas non plus anodin, car plus vous étiez vers le sommet de la pile, plus vous étiez réputé. À l’inverse, être placée en bas de la pile pouvait avoir des conséquences néfastes sur vos affaires.

Bref le plateau d’argent était une sorte de réseau social.

Bien sûr, l’aspect de la carte de visite avait une grande importance : une carte pleine d’esprit et bien conçu pouvait vous faire grimper rapidement les échelons de la société quand son contraire vous les faisait descendre encore plus vite !

Aujourd'hui

Finalement, on s’aperçoit que la carte de visite si elle n’a pas tant évolué dans sa fonction, elle a cependant beaucoup changé d’aspect !

Aujourd’hui, nous préférons des cartes certes originales, mais sobres afin de garder une certaine lisibilité. Elle doit aussi refléter l’esprit de l’entreprise qu’elle représente.

Au fond, à quoi ça sert une carte de visite ?

Pour moi, c’est avant tout un pense-bête. Je m’explique : lors d’un salon, d’un entretien, d’une soirée réseau, on s’échange nos cartes de visite. Elles sont de ce fait la mémoire de ce moment. Quand votre interlocuteur regarde votre carte, il se remémore la discussion que vous avez eue, le secteur d’activité dans lequel vous travaillez, la façon dont vous en avez parlé… Et le poussera à vous contacter en cas de nécessité.

Mais au-delà de ça, quand vous laissez votre carte dans un lieu de passage (hall d’hôtel, office du tourisme, lieu de coworking…), sans avoir forcément rencontré quelqu’un pour la lui donner, votre carte doit se démarquer du lot, et permettre à la personne qui la voit de tout de suite comprendre votre secteur d’activité et à qui vous vous adressez.

Ensuite vient le toucher… Il existe de nos jours des possibilités infinies d’impression et de finitions : gaufrage, dorure, découpe laser, pelliculage glacé ou mat ou en soft touch, impression sur papier de création, gravure sur bois, bref ! Énormément de choix pour que votre carte face la différence par le regard mais également par le toucher.

Votre carte est le premier contact entre votre entreprise et votre prospect, elle doit faire impression !
Si vous travaillez comme tapissier, avoir une carte de visite avec une finition pelliculée en soft touch est une idée des plus intéressantes, car ce pelliculage donne un aspect velouté et donc rappel le tissu.

Ne négligez aucun aspect de votre carte : ni les couleurs, ni la police d’écriture utilisée, car tout doit conduire le prospect à bien comprendre qui vous êtes, ce que vous faites et pour qui vous le faites.

Est-elle encore indispensable à l’heure de la pandémie COVID-19 ?

Oui, car même si nos déplacements sont plus limités qu’avant, même si nous nous réunissons beaucoup moins et en nombre plus restreint, nous pouvons toujours les distribuer ces cartes !  Que ce soit dans un lieu de passage, ou en accompagnement d’un envoie de colis, ou lors d’un entretien en respectant les gestes barrières, la cartes de visite reste et restera un moyen simple d’avoir les coordonnées d’un prestataire, de se souvenir du passage dans sa boutique, des services et/ou produits qu’il propose. Cela permet aussi de faire le lien avec ce que l’on a vu sur tel ou tel réseau social… Bref, c’est pas encore aujourd’hui que l’on pourra s’en passer !

Alors, si j’ai un conseil à vous donner : pensez-la soigneusement cette carte, car à l’instar de votre logo elle peut encore faire la différence !