Les 5 étapes clef pour un flyer efficace

Le flyer

Qu’est-ce qu’un flyer ? À quand remonte son apparition ? En quoi est-ce utile à ma communication ?
Comment puis-je le rendre efficace ?

Voici quelques-unes des questions auxquelles je me propose de répondre dans cet article.

Qu’est-ce qu’un flyer et à quoi sert-il ?
Généralement, un flyer est un support papier de petite taille (A5 – 21 x 14,85 cm / A6 – 14,85 x 10,5 cm), qui a pour but de présenter vos produits et/ou services, ou encore informer sur un évènement à venir.
Il est souvent distribué en grande quantité.

À quand remonte son apparition ?

On pourrait dater son origine avec les début de l’imprimerie au XVe siècle. En France, la publicité sous forme de flyers distribués de main en main voit le jour au cours de la décennie 1670.

En quoi est-il utile à ma communication ?

Actuellement toujours très utilisé, le flyer est un prolongement de la carte de visite et un avant-goût de votre site web. Il permet de faire connaissance avec les services et/ou produits proposés par votre entreprise. Vous pouvez déjà mettre en avant vos valeurs ; proposer quelques tarifs ; proposer des évènements comme des afterwork par exemple.

Comment puis-je rendre mon flyer efficace ?

C’est là tout le cœur du problème ! Pour remédier à cela et éviter que votre document soit totalement illisible et/ou incompréhensible, voici 5 étapes à suivre !

Étape 01 : le fond

Flyer - le fond
Adobe stock

Quand je parle de fond, je ne veux pas dire couleur ou image que l’on va mettre en fond document. Je parle de contenu et de la pertinence de celui-ci.

En premier lieu, définissez votre objectif. Pourquoi avez-vous besoin d’un flyer ? Quelle est votre démarche ?

Ensuite, il faut déterminer la cible. À qui s’adresse votre flyer ? C’est une étape importante car, il va falloir adapter votre discours en fonction du public auquel vous vous adressez.

Synthétisez votre discours. Allez droit au but. Un flyer, ça doit se lire vite. Les personnes doivent pouvoir en retenir l’essentiel facilement. Pour cela, utilisez un langage simple et des phrases courtes.

Enfin n’oubliez pas de faire figurer sur le flyer vos informations pratiques, à savoir:

_ le nom de votre entreprise et votre logotype
_ les coordonnées de votre entreprise
_ les réseaux sociaux sur lesquels l’on peut suivre votre actualité.

Flyer - le fond
Adobe stock

Quand je parle de fond, je ne veux pas dire couleur ou image que l’on va mettre en fond document. Je parle de contenu et de la pertinence de celui-ci.

En premier lieu, définissez votre objectif. Pourquoi avez-vous besoin d’un flyer ? Quelle est votre démarche ?

Ensuite, il faut déterminer la cible. À qui s’adresse votre flyer ? C’est une étape importante car, il va falloir adapter votre discours en fonction du public auquel vous vous adressez.

Synthétisez votre discours. Allez droit au but. Un flyer, ça doit se lire vite. Les personnes doivent pouvoir en retenir l’essentiel facilement. Pour cela, utilisez un langage simple et des phrases courtes.

Enfin n’oubliez pas de faire figurer sur le flyer vos informations pratiques, à savoir:

_ le nom de votre entreprise et votre logotype
_ les coordonnées de votre entreprise
_ les réseaux sociaux sur lesquels l’on peut suivre votre actualité.

Étape 02 : la forme

La forme, autrement dit l’apparence de votre flyer.

Attention aux couleurs, polices d’écriture et images utilisées ! Trop de couleurs tue la couleur ! Pareil pour les polices d’écriture !

Votre document doit rester lisible et compréhensible au premier regard ! Pour ce faire, on va limiter les choix possibles.

a. Les couleurs

Utilisez celles de votre charte graphique ! Si vous n’en avez pas, rappelez-vous cette règle : pas plus de trois couleurs différentes ! Vous pouvez utiliser un camaïeu et une couleur complémentaire par exemple !
Laissez respirer le regard, ce n’est pas parce que vous payez de la quadri chez l’imprimeur, qu’il ne faut pas laisser une trace de blanc ! Il a son utilité, il permet de reposer vos yeux, afin que seul l’essentiel ressorte.
On pourrait parler des heures de la couleurs, car le thème est riche. Aussi, je vous laisse ici un liens vers un article qui en parle, et qui surtout, vous donne des astuces pour bien les associer :
La couleur : un élément à double tranchant

Flyer _ forme 2
Adobe stock

b. Les polices d’écriture

La aussi, l’envie de faire dans la fantaisie va souvent à l’encontre de la lisibilité. Comme pour la couleur, il faut limiter le nombre de polices d’écriture à trois quel que soit le support.
Bien souvent une seule suffit. En effet, vous pouvez jouer sur la taille, l’épaisseur, l’italique ou la forme standard d’une police d’écriture. Il n’y a pas forcément besoins d’avoir une version fantaisiste pour mettre en avant un élément important.
Pour en savoir plus sur la manière d’associer des polices d’écriture, je vous laisse lire cet article :
La typographie : l’élément clef pour une mise en page réussie !

c. Les images

Elles doivent s’accorder avec le reste du document, non seulement par le sujet, mais également par les couleurs qu’elles contiennent. Attention à la qualité de l’image, j’entends par là sa résolution, car vous risquez d’avoir des surprises à l’impression.

Étape 03 : le style - mise en avant de votre activité

Dans le prolongement de la forme, le style que va arborer votre flyer va permettre à votre public de savoir exactement dans quel domaine de compétences vous vous situez.

Une mise en page corporate n’ira pas pour représenter une activité dans le tourisme ou le bien-être par exemple.

N’hésitez pas à aller voir sur le web des exemples qui se rapportent à votre domaine d’expertise : comment mes concurrents directs mettent en avant leur activité dans leur communication ? Partir d’une feuille blanche est parfois difficile, alors allez chercher l’inspiration là où elle se trouve, sans pour autant copier-coller la mise en page. Prenez de ci, de là, adapter les éléments à votre image, à ce que vous souhaitez véhiculer.

Étapes 04 : le format d'impression

Flyer A5
Adobe stock
Flyer DL
Adobe stock
flyer A6 ou carte postale
Adobe stock

A5 – 21 x 14.85 cm
soit 1/2 A4

DL – 21 x 9,9 cm
soit 1/3 du A4

A6 – 14.85 x 10.5 cm ou carte postale – 15 x 10 cm
soit 1/4 du A

Maintenant que vous avez tous les éléments à votre disposition, il va falloir passer à la mise en page !

Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Les deux formats classiques pour un flyer ce sont le A5 ou le A6. Mais vous pouvez opter pour un format plus original comme le format DL qui vous permet d’envoyer dans une enveloppe par voie postale votre publicité, tout comme le format carte postale, qui lui, se passe même d’enveloppe ! Vous pouvez aller même jusqu’au format marque-page, et ainsi permettre à votre flyer de suivre votre client potentiel dans ses moindres déplacements.

Quel que soit le format choisi, n’oubliez pas les marges dans la conception de votre document.

Ces marges, elles sont de deux types :
_ la zone tranquille (cadre en pointillé sur l’image de droite)
_ les fonds perdus. (cadre noir en continu sur l’image de droite)

La zone tranquille est une marge interne à votre document. Elle doit au minimum être de 5 mm. Elle doit contenir tout ce qui ne doit pas être coupé après impression.

Bien souvent, lors de l’impression, votre fichier est imposé, c’est-à-dire que l’on va mettre plusieurs exemplaires de votre document sur une même feuille afin d’optimiser l’espace et limiter le gaspillage de papier. Une fois le papier imprimé, on va effectuer des découpes dans le but de récupérer chaque exemplaire de votre flyer. Lors de l’impression, il y a toujours un léger décalage d’une feuille à l’autre. Si votre texte est trop prêt du bord, il risque d’être tronqué lors de la coupe.

zone tranquille et fonds perdus

Maintenant que vous avez tous les éléments à votre disposition, il va falloir passer à la mise en page !

Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Les deux formats classiques pour un flyer ce sont le A5 ou le A6. Mais vous pouvez opter pour un format plus original comme le format DL qui vous permet d’envoyer dans une enveloppe par voie postale votre publicité, tout comme le format carte postale, qui lui, se passe même d’enveloppe ! Vous pouvez aller même jusqu’au format marque-page, et ainsi permettre à votre flyer de suivre votre client potentiel dans ses moindres déplacements.

Quel que soit le format choisi, n’oubliez pas les marges dans la conception de votre document.

Ces marges, elles sont de deux types :
_ la zone tranquille (cadre en pointillé sur l’image de droite)
_ les fonds perdus. (cadre noir en continu sur l’image de droite)

La zone tranquille est une marge interne à votre document. Elle doit au minimum être de 5 mm. Elle doit contenir tout ce qui ne doit pas être coupé après impression.

Bien souvent, lors de l’impression, votre fichier est imposé, c’est-à-dire que l’on va mettre plusieurs exemplaires de votre document sur une même feuille afin d’optimiser l’espace et limiter

zone tranquille et fonds perdus

le gaspillage de papier. Une fois le papier imprimé, on va effectuer des découpes dans le but de récupérer chaque exemplaire de votre flyer. Lors de l’impression, il y a toujours un léger décalage d’une feuille à l’autre. Si votre texte est trop prêt du bord, il risque d’être tronqué lors de la coupe.

Ce qui m’amène au 2nd type de marge : les fonds perdus.
Ils constituent une marge externe à votre document. Ils font entre 3 et 5 mm. Les fonds perdus sont nécessaires si vous avez des images ou un fond de couleur qui va jusqu’au bord de votre document. S’il n’y a pas de fonds perdus, lors de la coupe, il risque de rester un liséré blanc tout autour de votre document. Pour éviter cela, il faut que votre image ou votre fond coloré « déborde » de votre document de 3 à 5 mm.

Enfin, il faudra incorporer des traits de coupe pour que l’imprimeur puisse aisément repérer les fonds perdus.

Ce qui m’amène au 2nd type de marge : les fonds perdus.
Ils constituent une marge externe à votre document. Ils font entre 3 et 5 mm. Les fonds perdus sont nécessaires si vous avez des images ou un fond de couleur qui va jusqu’au bord de votre document. S’il n’y a pas de fonds perdus, lors de la coupe, il risque de rester un liséré blanc tout autour de votre document. Pour éviter cela, il faut que votre image ou votre fond coloré « déborde » de votre document de 3 à 5 mm.

Enfin, il faudra incorporer des traits de coupe pour que l’imprimeur puisse aisément repérer les fonds perdus.

Étape 05 : l'impression des flyers : attention à Canva

Si vous avez suivi les conseils du point précédent, alors tout devrait bien se passer.

Cependant, quelques éléments sont encore à prendre en compte.

Les images doivent être d’une résolution de 300 points par pouce. Autrement dit, elles doivent être de très bonne qualité. Les images récupérer sur internet sont en général en basse résolution, soit 72 points par pouce. Pour autant, certaines peuvent vous paraître de bonne qualité. Sachez que si vous n’avez pas le choix et que vous devez récupérer une image du web, il faudra alors la choisir de grandes dimensions, au minimum 600 x 600 pixels.
Si vous n’êtes pas sûr, faites un zoom pour vérifier que votre image ne devienne pas floue ou pixelisée trop rapidement.

Revenons également sur la couleur. Tous les écrans, que ce soit votre télé, votre ordinateur ou votre smartphone, fonctionnent en RVB (Rouge, Vert, Bleu). C’est ce que l’on appel un mélange additif, car toutes les couleurs mélangées donnent du blanc. Cela permet de créer un grand nombre de couleurs très lumineuses.

Or, toutes les imprimante, la vôtre ou celle d’un professionnel, fonctionnent en CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir). C’est un mélange soustractif. Pour vous donner une idée, c’est comme si vous mélangiez toutes les couleurs en peinture. Vous obtenez une sorte de noir tirant vert le kaki. Ce qui donne un résultat plus sombre.

Il faut donc bien faire attention à ce point et faire la conversion soit sur Photoshop, soit sur ce site afin d’éviter les déconvenues :
RGB2CMJN

 

CMJN VS RVB
J'imprime comme j'aime

En ce qui concerne Canva, ce peut être un bon outil à condition de respecter quelques règles.

Bien souvent, on retrouve les mêmes problèmes avec les fichiers provenant de Canva :
1. l’absence de marge interne ou zone tranquille.

Pour ce faire, cliquez sur « fichier » –> « afficher les marges ».

Affiches les marges dans canva
Mange de la confiture d'abricot

2. les couleurs dont nous avons parlé un peu plus haut.

3. Les images en basse résolution. Évitez de récupérer des images provenant de Google image, et surtout qui soit en png. Vous pouvez récupérer des images libres de droit sur des sites tel que Pixabay ou pexels.

Enfant, sur Canva, faites attention lors de l’exportation de vos fichiers. Faites-le comme indiqué dans l’image ci-dessous :

exporter un fichier avec canva
Mange de la confiture d'abricot

Et bien vous voilà parer pour faire des flyers efficaces et attractifs au bon format pour l’impression !

J’espère que cet article vous aura été utilie, et on se retrouve bientôt !

Vous souhaitez être informé des dernières actualité ? Abonnez-vous !

Graphiste chambéry
J. LANGE | Graphiste et illustratrice